Abonnez-vous à notre newsletter

Merci pour votre inscription !

Tutoriel Salesforce ☁️—Comment créer vos Objets et tous leurs champs en 5 min chrono ⏲️ !



J’ai le plaisir de travailler avec des équipes formidables 🤩 et de nombreuses personnes que j’ai la chance de rencontrer me suggèrent des idées d’articles ou des thématiques… Merci à elles 🙏🏻 !

Aujourd’hui c’est Vanida qui m’a demandé de lui en dire un peu plus sur Salesforce Object Creator☁️, merci à elle et à tous ceux qui se serviront de ce tutoriel !

Quand on pense à Salesforce, on pense tout de suite efficacité et productivité pour les équipes commerciales, marketing et support mais… Salesforce pense à vous, administrateurs, développeurs, équipes d’implémentation, la preuve ci-dessous.

Je vous ai préparé un petit tutoriel pas à pas sur la création de vos objets, de tous leurs champs et même l’import de données. Tout ça en moins de 5 min… C’est parti !

Etape 1

Rendez-vous sur https://object-creator.salesforce.com et cliquez sur le bouton “Se connecter avec Salesforce”



Page “Se connecter avec Salesforce”

Etape 2

Entrez vos identifiants (nom d’utilisateur et mot de passe)



Page d’authentification

Etape 3

Evidemment comme toute authentification tierce, on vous demande si vous autorisez le service à accéder à toutes les données et composants de votre org Salesforce.

C’est exactement comme quand vous vous enregistrez sur un site avec votre compte Facebook ou LinkedIn, la seule différence c’est que c’est Salesforce qui parle avec Salesforce





Page Autorisation d’accès, on clique “Allow” évidemment.

Etape 4

Voila, on rentre dans le vif du sujet, j’ai préparé un pseudo data-model avec 2 tables hyper basiques “Auteur” et “Livre” qui sont 2 feuilles dans mon fichier Excel que vous trouverez ici si vous voulez un fichier d’exemple c’est cadeau 🎁 https://bit.ly/2koV7VE

Je glisse mon fichier sur la première case de gauche dans l’écran ci-dessous et je laisse la magie opérer 🎩✨🐇




Etape 5

Après quelques secondes de chargement, Salesforce a déjà fait pas mal de boulot :

  • Identification des différents objets décrits dans notre fichier Excel (on a mis chaque objet et ses champs dans une feuille séparée)

  • Identification des champs de chaque feuille

  • Détermination du type de champ à partir des données de la colonne dans notre feuille Excel

Et on voit rapidement que tout ça est très propre !



Page liste des champs de notre feuille Excel

On est en mode “Visualisation des champs” par défaut mais on peut aussi passer en mode “Grille de données” pour voir les données de chaque champ via les petits boutons en haut à droite du tableau des champs

Etape 6

Intéressons-nous quelques instants aux options qu’on peut toujours modifier pour être encore plus pertinents dans notre configuration 🛠️:




Options de configuration

  • Worksheet tab : La feuille de notre fichier pour laquelle on souhaite créer un objet dans Salesforce

  • Field Label Source : On a le choix entre “Enter manually” pour rentrer nous-mêmes chaque label des champs à créer ou “Detect from row” pour que les entêtes de vos colonnes dans Excel soient utilisées pour pré-remplir les labels de chaque champ.

  • Field Label rows : Par défaut le système s’attend à ce que le nom du champ soit dans la première colonne de votre fichier Excel, je laisse 1 pour lui indiquer que j’ai bien construit ma feuille Excel dans cet esprit !

  • Import 4 rows of data? : Là ça devient vraiment intéressant, non seulement on peut créer tous nos champs mais on propose aussi d’importer les 4 lignes de données que j’ai créées. Alors on répond “Yes, import data” et là c’est juste top !

  • Record Name Field : Plusieurs options ici pour le champ “Name” de notre futur objet, soit on laisse par défaut “Let Salesforce create a Default Record Name” mais c’est pas forcément top car on a déjà prévu le champ “Name” dans notre fichier Excel donc on lui indique en choisissant la bonne entête de colonne.

Etape 7

Le point le plus important c’est maintenant de choisir le bon type de champ car globalement l’outil va tout positionner en “Text”, alors on repasse sur chaque champ et on lui indique le bon type.




On peut aussi s’aider de la dernière colonne qui nous présente un exemple de donnée trouvée dans cette colonne du fichier Excel, c’est vraiment pratique.

Etape 8

On a tout bien configuré, on clique sur “Next” en bas à droite de l’écran et on peut maintenant configurer les attributs de notre objet.






On s’applique sur le “Plural Label” que Salesforce n’a pas déterminé par avance.


On peut aussi regarder les “Advanced Settings” qui nous permettront d’activer les options de notre objet.

Pour toutes les autres configurations, une fois votre objet créé, allez sur le Gestionnaire d’Objet que vous connaissez déjà par cœur 💖.

Conclusion

Et voilà, en moins de 5 minutes top chrono ⏲️, vous avez configuré l’ensemble des champs de votre nouvel objet comme mon amie Vanida 🤗!

En tant qu’experts Salesforce ☁️, il doit rester une question qui reste sans réponse et que je me suis moi-même posée 🤔 :

Comment faire pour les relations entre les objets, nos lookups et master-details préférés?

La réponse se trouve sûrement dans une prochaine évolution de ce fantastique outil qu’est le Salesforce Object Creator !

Cependant aujourd’hui cet outil gère un seul objet à la fois et donc pas de relations mais qui sait…

0 vue